mardi 14 octobre 2014

Concerts

Vendredi 24 octobre à 20h, on inaugure la toute nouvelle salle de concert dénommée désormais La Cattin, avec Walter's carabine, Folsom Boys et Peturihotquy Weirrock !

 (Dénommée ainsi en hommage à Etienne Cattin, cheminot et poête.
Malgré les apparences, la salle va rester non fumeur ...)


Vendredi 24 octobre à 20h 
(Ouverture des portes à 20h - concert à 20h30 - Prix libre) 
Inauguration de La Cattin avec en concert :

Walter's carabine - Dirty rock
Folsom Boys - rock folk
et Peturihotquy Weirrock !

 

Vernissage du CP5 "THE AND"


THE AND - Du 17 octobre au 9 novembre 2014
Exposition collective des derniers artistes résidents des Ateliers Temporaires du 88 rue Pixérécourt (gérés par le collectif Curry Vavart).
Vernissage le jeudi 16 octobre à partir de 18h
Performance à 20h

June Allen
Florent Audoye
Sarita Beraha
Agathe Berthaux W
Byskov Anna
Laure Devenelle
Julian Feeld
Mathilde Huron
Guillaume Lebourg
Anna Lejemmetel
Edith Magnan
Nicolas Maigret
Keita Mori
Luca Resta
Pierre Tectin

« Le début ne laisse pas présager la fin »
Hérodote, Histoires

This is the And...
Il y a une fin à tout.

La Mairie du 20ème arrondissement de Paris a confié à l’association Curry Vavart / AGETA le soin de transformer un ancien foyer de jeunes en réinsertion en résidences artistiques temporaires au 88 rue Pixérécourt.

Ainsi, depuis près d'un an, artistes plasticiens, designers ou performeurs se sont succédés suite à des appels à projets pour créer et faire vivre le lieu en attente de réhabilitation. Cette exposition collective “finale” des derniers artistes résidents, préfigure donc la fermeture prochaine du lieu.

Située en face du 104 au bord de la voie ferrée de Paris Gare de l'Est, l’exposition prend place dans un ancien bâtiment SNCF géré par l’association Curry Vavart. À la différence d’un white cube, les cimaises sont des planches de contre-plaqué CP5 installées dans un couloir qui servait de lieu de passage et d’affichage administratif des employés SNCF

lundi 13 octobre 2014

Kino-Concert

La séance proposée ce mois-ci par le Kino Club se propose de revenir à la 3D la plus efficace du 7ème art : l’utilisation du son, de la musique, du décor et des effets d’optiques permis par le montage. Entrons dans la danse … 


 Dimanche 19 octobre à 20h - Ouverture des portes à 19h30 - Prix libre

Des extraits de long-métrages et des films d’animation inaugureront la séance ... La célèbre ouverture de LA POUPÉE (Die Puppe, 1919) d’Ernst Lubitsch où l’on voit le metteur en scène lui-même installer la maquette d’un décor avant qu’il ne prenne vie… Les deux grands moments chorégraphiques et musicaux du film GOLD DIGGERS OF 1933 (1933) de Mervyn LeRoy par le génial Busby Berkeley (« The Shadow Waltz » et « Remember My Forgotten Man »); La séquence « Le Ballet du rêve », extraite de YOLANDA ET LE VOLEUR (1945) de Vincente Minnelli, convoque les influences surréalistes du cinéaste : Salvador Dali, Max Ernst, mais aussi Wolfgang Paalen et Paul Delvaux tandis que la proposition sonore graduelle, puis musicale construite comme une sorte de Boléro, enivre encore aujourd’hui… Un dessin animé de Tex Avery, PAGE MISS GLORY (1936) dans une facture art déco fait mouche dans la carrière du cartooniste qui, pourtant fidèle à lui-même, ne manque pas de « parodier un monde harmonieux qui représente le consensus du bon goût à l’américaine et dont les codes immuables stimulent son sens de l’effraction. » (Robert Benayoun, Le mystère Tex Avery).
Et enfin, HRA BUBLINEK (Bubbles Game, 1936) de Karel Dodal et Irena Dodalova. Il fut un temps où certaines publicités étaient littéralement des films expérimentaux aux propositions formelles et abstraites étonnantes ! Il s’agit ici d’une publicité tchèque sur du savon à la térébenthine influencée par les expérimentations animées de Oskar Fischinger…

Suivi par un CINÉ-CONCERT : LA PRINCESSE AUX HUÎTRES d'ERNST LUBITSCH (1919_ALLEMAGNE_60 MIN.) accompagné par l'Atelier des sons.

Toutes les infos sur le programme là : (tu cliques et ça s'agrandit !)




dimanche 12 octobre 2014

Documentaire sur "Fabrique ton spectacle"

En 13 jours, malgré la pluie et le vent, les jeunes habitants ont relevé le défi de créer un spectacle de A à Z à partir de matériaux de récupération. En plus de leur talent pour la mise en scène et le jeu d'acteur, ils ont brillamment créé les costumes, le décor et les instruments de musique de la pièce.

Une représentation publique a eu lieu, dans la cour de la résidence le 17 aout 2014.

Ce film est un essai documentaire autour de la genèse de ce spectacle inspiré de La sorcière du placard aux balais tiré des Contes de la rue Broca de Pierre Gripari... 


La fresque tournante du Shakirail, 7ème épisode ...




 
Fresque réalisée par @ Touch ALpha
alpharium.fr

mardi 7 octobre 2014

Projection : DONKO de Kassim Sanogo

Mardi 14 octobre
Ouverture des portes à 19h30 - Projection à 20h - Prix libre


  Un film de Kassim Sanogo - 2013 - France / Mali - 52 minutes


L'Afrique noire a longtemps été ignorée dans l'éventail des arts du monde. Et jusqu'aujourd'hui, les clichés qui prétendent que l'Afrique noire n'a pas d'histoire artistique demeurent dans les mentalités des peuples dits "civilisés".
Pourtant, nous avons bien de choses à montrer au monde en partant des sculptures séculaires, des signes et représentations graphiques gravées dans les roches depuis des siècles au Mali et ailleurs.
Dans les années 90, une nouvelles génération de créateurs africains en prennent conscience et décide de revaloriser le patrimoine culturel africain : c'est la naissance du Roots arts…
Il s'agit d'une plongée en musique et en images, en utilisant l'héritage de nos ancêtres dans un art adapté à notre nouveau mode de vie, moderne et urbain
A travers la vie d'artiste de Drissa Konaté, un peintre malien autodidacte, j'emmène le spectateur au cœur de la création artistique malienne de mon époque : l'Afrique ne pleure plus, elle parle et plus que ça, elle veut marquer son temps.

Journée d'étude de la revue Marges, samedi 11 octobre

"Le squat d'artistes comme manifeste social et artistique".

"Le squat d'artistes comme manifeste social et artistique" proposition de contribution de Vincent Prieur (plasticien, membre fondateur du collectif Curry Vavart) à une journée d'étude organisée par la revue d'art contemporain Marges.


Ce samedi 11 octobre à 12H, à l'INHA, 2 rue Vivienne, Paris Métro Bourse/Pyramide, au plaisir d'y échanger avec vous ! Projet de contribution réalisé avec Elodie Lombarde.